logo_head

DORIN

FOURNISSEUR OFFICIEL
DE LA COUR DE VERSAILLES EN 1780
FR | EN

La Maison Dorin

L’histoire Dorin

MAISON DORIN, FOURNISSEUR OFFICIEL DE LA COUR, 1780

La Maison Dorin naquit dans cette dernière période de l’Ancien Régime (XVIIIème siècle) où l’Art et la Beauté étaient au centre de tous les honneurs. La Maison a été symbole et garante de la Beauté de la Femme.

Avec la Régence (1715-1723), les parfums entrèrent à la Cour : on usait de poudres, fards et pommades. Avec Marie-Antoinette (1755-1793), le goût des parfums se sophistiqua tout en s’épurant. Les tendances définies ont jeté les bases des influences d’aujourd’hui. Cela se traduisit par une recherche accrue dans la mise au point des préparations cosmétiques les plus délicates : La Maison Dorin, consacrée par l’aristocratie a conquis là ses quartiers de Noblesse.

Dès 1780, elle devient le Fournisseur Officiel de la Cour Royale de Versailles.

La boutique de la rue Grenier Saint-Lazare à Paris vit d’ailleurs défiler toute la noblesse la fin du règne de Louis XVI. La célèbre comédienne Marguerite Montansier en était la véritable fondatrice. Sa connaissance du luxe et du goût féminin véritable, son sens de l’esthétique et son expérience de la cosmétique lui inspirèrent des créations inimitables. La recherche artistique dans la présentation de ces produits a conduit à certains chefs-d’œuvre pouvant aujourd’hui être admirés au Musée Carnavalet de Paris et au Musée Municipal d’Art et d’Histoire de Colombes.

De cette noble origine et de cette belle inspiration est né l’exceptionnel Art de la Maison Dorin.

ART & SCIENCE

C’est sous l’Empire (1804-1815) et grâce à la science, que l’industrie du parfum se transforma : la Maison Dorin modernisa ses méthodes et n’épargna rien pour mettre la science au service de l’art de plaire. À cette époque, ses laboratoires, les plus vastes et les mieux équipés de Paris, témoignent de son idéal de perfection toujours plus élevé. Elle a su conserver son avance acquise sur ses concurrents au XIXe siècle, et a continué à l’étendre au cours des décennies suivantes. Lorsque les fêtes du Second Empire (1852-1870) permirent à toutes les grandes Dames du monde et du théâtre de parfaire leur beauté, ce fut une nouvelle consécration et un triomphe pour la Maison Dorin.

UN SUCCÈS INTERNATIONAL

Les Expositions Nationales et Universelles de Paris (1839, 1855, 1867, 1889) ont vu s’ouvrir les marchés de produits de luxe aux marchands étrangers. La Maison Dorin a gagné une place sans équivoque parmi les exportateurs Anglais, Russes, Espagnols et Américains.

Sa haute réputation, établie universellement et confirmée par les plus grands succès aux Expositions de Moscou (1891), Chicago (1893), Bruxelles (1897), a été couronné d’une Médaille d’Or à l’Exposition de Paris (1900), du Grand Prix à St. Louis (1894), à Liège (1905), à Bruxelles (en 1922), et enfin par sa mise Hors Concours car Membre du Jury à Strasbourg (1924).

À cette époque, le goût du parfum et des cosmétiques est porté à son apogée : la Maison Dorin a vu naître des magasins immenses, des usines considérables. Ses produits, conduits à la plus haute perfection par l’intermédiaire d’une science toujours en éveil, continuent de dominer le marché mondial.

MAISON DORIN AUJOURD’HUI

Paris a toujours défini les normes de la Beauté dans le monde entier et le 28 Janvier 1998, Bashar et Imane Nasri, ont l’honneur de reprendre le flambeau de cette Maison de prestige. Ils ont su trouver l’inspiration créatrice pour faire perpétuer la tradition de beauté et d’excellence de la Maison Dorin.